Ayu Wa

Duty

Paroles : ayumi hamasaki
Musique : Ken Harada
Arrangement : Naoto Suzuki & Ken Harada


Romanji

Français

Daré mo ga sagashité hoshigatté iru mono
"Soré" wa itsuka no mirai ni aru to
Boku mo minna mo omoikondé iru yo né
Nanoni né masaka kako ni aru da nanté
Ittai doré hodo no hito kidzukéru darô
Yosô mo tsukanai

Tashika ni hitotsu no jidai ga owaru no wo
Boku wa kono mé dé mita yo
Dakédo tsugi ga jibun no ban datté koto wa
Shiritaku nakatta’n da

Sô da né mô sukoshi kamikudaité mité
Tsutaéta nara "Soré" wa kioku wo
Tada tsunagété narabéta daké’tté koto ni
Naru yo né da to shita nara daré mo ga minna
Shiranai uchi ni té ni shité iru no darô kara
Kidzuite hoshii yo

Tashika ni hitotsu no jidai ga owaru no wo
Boku wa kono mé dé mita yo
Soshite tsugi wa jibun no ban datté koto mo
Shitté iru hontô wa

Kimi nara mitsukété kuréru darô
Kimi nara mitsukété kuréru to
Shinjité kakété miru yo

Tashika ni hitotsu no jidai ga owaru no wo
Boku wa kono mé dé mita yo
Dakédo tsugi ga jibun no ban da’tté koto wa
Shiritaku nakatta’n da

Romajisation : Sphax
Moi-même, comme tout le monde,
Crois fermement que « ce » que nous cherchons
Et désirons se trouve dans le futur.
Néanmoins, combien de personnes ont pu réaliser
Que « ceci » se trouve peut-être dans le passé ?
Je ne peux même pas le concevoir.

Il est certain que j’ai vu la fin d’une ère de mes propres yeux.
Cependant, je n’avais pas envie de savoir que c’était mon tour après.

En effet, si on essaie de simplifier un peu,
On peut se rendre compte que « ceci » n’est que souvenir, uniquement arrangé et connecté,
Alors ce serait quelque chose que tout le monde possède dans le creux de la main.
Je souhaite que tu t’en rendes compte.

Il est certain que j’ai vu la fin d’une ère de mes propres yeux.
En fait, je sais bien que c’est mon tour après.

Si c’est toi, me chercheras-tu ? Oui, n’est-ce pas ?
Je parie que tu me retrouveras.

Il est certain que j’ai vu la fin d’une ère de mes propres yeux.
Cependant, je n’avais pas envie de savoir que c’était mon tour après.

Traduction : Sphax


Les commentaires de Sphax, notre traducteur maison ;)

J’avoue que Duty n'est pas une chanson simple, on ne voit pas toujours ce qu’Ayumi veut dire. Toute la chanson tourne autour de « soré » (littéralement « cela »), mais ici cela remplace une notion que bien sûr, on ne connaît pas. Qu’est-ce que le "soré" ? Les paris sont ouverts :) Le passage avec « la fin d’une ère » est étrange… mais il faut peut-être le remettre dans le contexte. Duty date de 2000, et Ayumi l’a chanté au Countdown Live 2000-2001 (oui car à l’origine le Countdown Live d’Ayumi n’a été organisé que pour célébrer le passage du nouveau siècle…). On peut y faire un certain rapprochement. J’ai un peu adapté librement la chanson par passage, notamment au début. On peut voir les phrases de deux façons, aussi j’ai essayé de faire en sorte que cela colle au contexte. Bref, pas facile mais c’est du japonais. La chanson reste obscure du début à la fin, c’est bien fait exprès… A nouveau, on peut remarquer une variante à la Because of You dans le refrain, discrète comme d’habitude => les refrains commencent avec « tashikani hitotsu no jidai ect… » mais le premier refrain se termine par : « Dakédo tsugi ga jibun no ban datté koto wa shiritaku nakatta’n da » (Cependant, je n’avais pas envie de savoir que c’était mon tour après.), et ensuite : « Soshite tsugi wa jibun no ban datté koto mo shitté iru hontô wa » (En fait, je sais bien que c’est mon tour après.). Bref c’est une variante discrète mais ça fait la force de la chanson.
On peut également ajouter que le kanji de "人", hito (les hommes) est écrit avec celui des êtres humains ( "人間", ningen), style qu'Ayumi utilise souvent (UNITE!, et plus récemment Pride).
 
 visiteurs depuis le 22/08/2005, 3 connectés
Ayu Wa © 2005~2020 par l'AW Team