Ayu Wa

kiss o'kill

Paroles : ayumi hamasaki
Musique : Tetsuya Yukumi
Arrangement : Keiji Tanabe


Romanji

Français

Kanashimanaidé watashi wa itsudémo
Hitomi tojiréba hora anata no soba ni iru

Kodoku wa itsumo riyû wo sagashita
Fuan wa itsumo hakéguchi wo sagashitéta

Tsutaété tookutémo
Sakendé chikakutémo

Tsuyogaru hodo ni yowasa ga miéru yo
Kiba wo muku hodo itami ga miéru yo
Marudé warau yôni namida wo nagashité
Marudé naku yôni warau anata dakara

Karada ga ikura samayottéitémo
Kokoro wa itsumo kekkyoku yorisottéru

Kikasété korémade wo
Hanashité korékara wo

Ari no mama dé ii yo ukétométéiku kara
Kowagaranaidé ii yo wakattéiru kara
Marudé warau yôni namida wo nagashité
Marudé naku yôni warau anata no koto

Tsuyogaru hodo ni yowasa ga miéru yo
Kiba wo muku hodo itami ga miéru yo
Ari no mama dé ii yo ukétométéiku kara
Kowagaranaidé ii yo wakattéiru kara
Marudé warau yôni namida wo nagashité
Marudé naku yôni warau watashitachi

Romajisation : Sphax
Ne sois pas triste, si tu fermes les yeux
Tu vois, je suis toujours à tes côtés

L’être solitaire cherche toujours une raison
L’anxiété cherche toujours une échappatoire

Transmets moi tes pensées, même si tu es loin
Crie les moi, même si tu es près

Plus tu fais preuve de bravoure, plus je vois ta faiblesse
Plus tu montres les dents, plus je vois ta douleur
Parce que tu verses des larmes comme si tu riais,
Et tu ris comme si tu pleurais

Quand bien même nos corps errent,
Nos cœurs finissent toujours par se serrer l’un contre l’autre

Laisse moi écouter ton passé
Parle moi de ton futur

Tu peux rester toi-même, je t’accepterai
Tu n’as pas à avoir peur, je te comprends
Toi, qui verse des larmes comme si tu riais
Et qui ris comme si tu pleurais

Plus tu fais preuve de bravoure, plus je vois ta faiblesse
Plus tu montres les dents, plus je vois ta douleur
Tu peux rester toi-même, je t’accepterai
Tu n’as pas à avoir peur, je te comprends
Parce nous versons des larmes comme si nous rions,
Et nous rions comme si nous pleurions

Traduction : Sphax


Les commentaires de Sphax, notre traducteur maison ;)

Pas facile du tout à rendre en français. On va commencer par les subtilités. Chaque refrain est différent. J’entends par là que même si nous avons le schéma « pleurer comme rire/ rire comme pleurer » au cours des trois refrains, à chaque fois le sujet change : anata dakara / anata no koto et surtout watashitachi. Anata dakara montre ici la désignance de la personne concernée, en gros : toi et personne d’autre. qu’il ne anata no koto se concentre uniquement sur la personne dont il est question dans la chanson, et bien sûr watashitachi (littéralement) qui souligne le couple. J’ai eu du mal à rendre ceci en français. J’ai insisté sur le deuxième refrain par un « toi », et pour le dernier refrain j’ai tout simplement repris le premier que j’ai mis à la première personne du pluriel. Je sais que ça peut paraître étrange en français, mais j’ai tenu à rester le plus proche possible du texte. On remarquera aussi l’utilisation de hodo, la comparaison, que l’on voit dans quelques chansons d’Ayumi comme YOU.
 
 visiteurs depuis le 22/08/2005, 10 connectés
Ayu Wa © 2005~2020 par l'AW Team