Ayu Wa

untitled ~for her~

Paroles : ayumi hamasaki
Musique : Kunio Tago
Arrangement : Shingo Kobayashi


Romanji

Français

Té wo tsunaidé futari dé aruita
Sasaina koto ni naitari warattari shita

Ano koro no watashitachi wa mujaki ni kagayaitéta

Ima moshimo hitotsu daké negai ga kanau nara
Kimi ni mô ichido aitai

Ano kumo wo koété sora hé to tsuzuku
Haténaki michinori wo
Kimi wa hitori kiri aruitéiku koto
Ano hi kiméta'n da né

Koko ni tsutaétai koto mo hanashitai koto mo
Konnani takusan nokoshita mama dé

Té wo hanashité futari wa aruita
Sasaina koto dé butsukari iji hattari shita

Kudaranai kenka saé mo ima dé wa itoshii yo

Ima moshimo hitotsu daké negai ga kanau nara
Kimi ni mô ichido aitai

Ano kumo wo koété sora hé to tsuzuku
Haténaki michinori wo
Itsuka wa darémo ga tadoru no naraba
Kitto mattéité né

Soshité sono toki wa kazoé kirénai
Omoidétachi to tomo ni katariakasô

Kimi no iru basho kara watashi wa miéru kana
Mimamottéité kuréru kana

Arifuréta kotoba kamo shirénai kédo
Watashi no kokoro no naka dé
Kimi wa itsu no hi mo kimi no mama dé
Ikitsuzukétéru kara

Nando kisétsu ga meguttéitta to shitémo
Futari no hibi wa iroasénai

Té wo tsunaidé futari dé aruita
Sasaina koto ni naitari warattari shita

Romajisation : Sphax
Nous marchions main dans la main,
En pleurant ou riant de choses insignifiantes

Nous brillions alors avec innocence

A présent, si un seul de mes vœux devait se réaliser,
Ce serait de te revoir

Tu as décidé ce jour, de marcher seule
Sur ce chemin sans fin
Vers le ciel, au delà des nuages

En laissant ici, tant de chose dont je voulais encore te parler

Nous avons marché, chacun de notre côté,
En nous querellant obstinément pour des choses insignifiantes

A présent, je chéris même ces disputes absurdes

Dans cet endroit,
Au chemin sans fin vers le ciel, au delà des nuages
Où tout le monde arrive un jour
Tu m'attendras, n'est-ce pas?

Puis, nous nous confierons tous nos innombrables souvenirs

De là où tu es, me vois-tu?
M'observes-tu?

Même si cela semble être banal,
Tu restes en vie,
Telle que tu es
Dans mon cœur

Même si d'innombrables saisons venaient à passer,
Nos jours ne s'effaceront pas

Nous marchions main dans la main,
En pleurant ou riant de choses insignifiantes

Traduction : Sphax
 
 visiteurs depuis le 22/08/2005, 3 connectés
Ayu Wa © 2005~2020 par l'AW Team