Ayu Wa

until that Day...

Paroles : ayumi hamasaki
Musique : CMJK
Arrangement : CMJK


Romanji

Français

Mada mada owarénai tomattéirarénai
Itsudatté sô yatté norikoétékita’njanai ?
uh- lalala...
uh uh-

Nagédashichattara sé wo mukétara
Ano toki nagashita namida ni shitsurei janai ?
uh- lalala...
uh uh-

Néé konna karada nanté itsudatté dôni datté
Kiriurishité kamawanai dakédo kokoro daké wa
Hoka no daré ni mo akéwatasanai

Néé tokidoki itsumadé nan no tamé ni kô yatté
Tada maé ni susumitsuzuké nakyanaranai no kana
Nanté omô hi mo aru ni wa aru kédo
Anata ga mitétékuréru kara

Sonna ni tanjun janai kokkei démo ii
Jibun no tamé daké ni ikiru nanté tsumaranai
uh- lalala...
uh uh-

Néé chotto hohoendé kotoba wo kawashita daké
Sonna’n dé marudé subété wakatta yôna ki ni
Nattéru soko no hito ôkina machigai

Néé kono égao no waké néé kono kotoba no imi
Tsutawattéru waké nai datté tsutaétai to mo
Omowanai kara shikata no nai koto
Sô anata ijô ni wa daré mo shiranai
Hontô no watashi wo

Néé moshimo itsu no hi ka watashi ga kono basho wo
Tobidashité’tta toki ni wa manzoku sôna kao
Shité kitto ôkiku té wo futtéru wa

Néé moshimo itsu no hi ka watashi ga kono basho wo
Tobidashitétta toki ni wa manzoku sôna kao
Shité kitto shizuka ni unazuitéru wa

Anata wa mimamottéité né
Itsuka no sono hi madé...

Romajisation : Sphax
Je ne peux y mettre fin, et ne peux être arrêtée
N’ai-je pas toujours agi ainsi pour surmonter tout ça ?
uh- lalala…
uh uh-

Si je jette et tourne mon dos à cela,
N’est-ce pas grossier envers les larmes que j’ai pleurées à l’époque ?
uh- lalala…
uh uh-

Tu vois ? Je me fiche que l’on vende peu à peu mon corps,
Mais je ne donnerai jamais mon cœur à qui que ce soit d’autre

Tu vois ? Il y a bien des jours où je me demande
Dans quel but et jusque quand dois-je continuer à aller de l’avant
Parce que tu me regardes…

Ce n’est pas si simple, peut-être même plaisant, ça m’est égal…
Il est insignifiant de ne vivre que pour soi-même
uh- lalala…
uh uh-

Tu vois ? Cette personne agit comme si elle savait tout de moi,
Juste après m’avoir souri et échangé quelques mots avec moi…
Grosse erreur

Tu vois ? La raison de ce sourire et le sens de ces mots ne peuvent être compris,
Parce que je ne souhaite pas les rendre compréhensifs
C’est ainsi…
Ainsi, personne à part toi ne connaît…
Le véritable moi

Tu vois, si jamais un jour, j’abandonne cet endroit,
J’aurais droit à des sourires de satisfaction, alors qu’ils agiteront grandement leurs bras.

Tu vois, si jamais un jour, j’abandonne cet endroit,
J’aurais droit à des sourires de satisfaction, alors qu’ils hocheront doucement leurs têtes.

Tu m’observeras, n’est-ce pas ?
Jusqu’à ce jour…

Traduction : Sphax


Les commentaires de Sphax, notre traducteur maison ;)

Au niveau du style, c’est assez surprenant pour une chanson d'Ayumi, beaucoup de langage familier, un côté presque aggressif, on saute des conjonctions et on simplifie le langage au maximum, mais le résultat est loin d’être désagréable. Du coup j’ai trouvé ça déroutant pour la traduction, d’autant plus que le vocabulaire utilisé est assez complexe. Au début de ma traduction, vous verrez « ça » et « cela ». Ces termes n’existent pas dans la chanson originale japonaise. La traduction littérale reste « j’ai toujours surmonté »/ « si je jette et tourne mon dos, c’est impoli/grossier face aux larmes », bref ça n’a pas de sens à mes yeux, du coup j’ai ajouté ça et cela afin que l’on comprenne qu’il s’agisse de ce qu’Ayumi parle dans la chanson.
On remarquera ici, l’utilisation excessive et volontaire du «ねえ» (néé), que j’ai traduit par « tu vois », ou, juste à la fin, par « n’est-ce pas ? ». On remarquera que «理由» (riyû, la raison) se prononce « waké », -qui veut également dire raison-, procédé qu’Ayumi a déjà utilisé pour ses chansons comme M, momentum du même album, ou plus récemment glitter.
 
 visiteurs depuis le 22/08/2005, 14 connectés
Ayu Wa © 2005~2020 par l'AW Team